Assemblée générale annuelle de Formaca
Une année exceptionnelle

Le 19 juin dernier, Formaca a dressé le bilan de son dernier exercice financier. En plus d’avoir connu une année exceptionnelle avec l’aménagement de sa nouvelle usine, l’entreprise adaptée a poursuivi sa croissance.

* De gauche à droite : André Couillard, Mélanie Boily, Jean-François Boucher, Mélissa Boilard, Élisabeth Caron (directrice générale), André Dufresne (président) et François Couillard. Absent sur la photo : Frédéric Lévesque, représentant des employés au conseil d’administration.

 

En effet, le projet qui a retenu l’attention en 2017-2018 est sans contredit l’acquisition et l’aménagement des nouvelles installations de l’entreprise. Avec comme objectif de garantir le mieux-être des employés et de se doter de tous les outils nécessaires à la poursuite du développement de Formaca, le colossal projet a mobilisé plusieurs partenaires et fournisseurs. À ce sujet, impossible de passer sous silence la contribution du gouvernement du Québec de 500 000 $ par le biais du Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif. Pour sa part, le gouvernement fédéral a offert 50 000 $ pour l’achat d’un ascenseur grâce au Fonds pour l’accessibilité.

 

Malgré le fait que ce projet ait tenu en haleine le conseil d’administration et la direction, l’équipe a réussi à maintenir le cap sur la croissance, dépassant même les objectifs définis. En effet, les ventes ont progressé de 19,4 % au cours du dernier exercice pour s’établir à 2 406 529 $. L’augmentation de la demande pour les produits et services de Formaca sont à l’origine de ces résultats et ont permis l’embauche de trois nouvelles personnes ayant des limitations. Aussi, un poste de responsable des ressources humaines a été créé afin de seconder la direction dans le soutien aux employés.

 

Pour 2018-2019, le conseil d’administration sera guidé par les mêmes valeurs humaines pour continuer son développement. L’implantation d’un logiciel de gestion pour la production fait partie des projets, tout comme la création d’emplois supplémentaires pour des personnes ayant des limitations à l’embauche.