José Luis Torres présente « Autoconstrucciones »

Le sculpteur José Luis Torres vient de compléter le montage de l’exposition Autoconstrucciones, une installation en trois temps présentée à la Thames Art Gallery, à Chatham en Ontario, jusqu’au 6 mai prochain.

Du 26 au 30 mars dernier, l’artiste a élaboré son imposante exposition devant le public, dans la galerie principale de la Thames. Le résultat propose trois expériences distinctes : à travers le parcours suggéré, les participants transitent des modules où, tour à tour, ils observent, se déplacent et se réfugient. Pour le sculpteur, ce sont là trois états liés au nomadisme, thème phare dans sa pratique.Autoconstrucciones - José Luis Torres

Outre le déplacement physique que commande l’exposition, l’artiste y suggère une dimension métaphorique, soit l’expérience de construction de soi liée à la réflexion de la personne en déplacement. Pour Torres, le nomade fait sa propre construction des espaces qu’il découvre tout en se construisant soi-même. De là, l’artiste a donné à son installation une esthétique d’inachevé, de processus : « Pour moi, c’est une situation mise en scène plutôt qu’une série d’objets disposés dans un espace ».

L’exposition Autoconstrucciones fera d’ailleurs l’objet d’une publication qui sera lancée devant public plus tard ce printemps. Préparée par la Thames Art Galery en collaboration avec la McIntosh Gallery de la University of Western Ontario, cette publication sera distribuée dans tous les centres d’artistes, musées et galeries publiques du Canada et du nord des États-Unis.

 -30-

Source : Geneviève Caron | Tintamarre communication créative | [email protected]